Page 1 sur 3
1 2 3

Archives de
Tag: pommes de terre

Potée de chicons et pommes de terre

Potée de chicons et pommes de terre

J’aime les potées aux légumes, que l’on cuisine dans une seule casserole et qui se mangent dans un bol. La potée de chicons et pommes de terre, aux lardons se transforme en plat végétarien en remplaçant le bouillon de poule par un bouillon de légumes, et les lardons par du fromage.

Potée de chicons et pommes de terre

Potée de chicons et pommes de terre
Potée de chicons et pommes de terre

Ingrédients: 750 g de chicons (endives), 750 g de pommes de terre, 1 oignon, 1 gousse d’ail, , 150 g de lardons de bonne qualité, 1/2 litre de bouillon de poule, 2 feuilles de laurier, 1 branchette de thym, 1 clou de girofle,  du persil haché,  du sel et du poivre.

Pelez l’oignon et l’ail et émincez les.

Pelez les pommes de terre et coupez les en avez gros morceaux. Enlevez les feuilles flétries des chicons et coupez les également en morceaux assez grossiers.

Faites revenir les lardons dans un noix de beurre. Rajoutez y l’oignon et l’ail.

Rajoutez les pommes de terre et les chicons en mélangeant bien le tout.

Rajoutez la moitié du bouillon bien chaud, le laurier, le thym et le clou de girofle, puis faites cuire votre poté pendant une petite demi-heure jusqu’à ce que les pommes terre commencent à se désagréger.

Rajoutez du bouillon dés que la potée s’assèche.

Assaisonnez votre potée avec du sel et du poivre.

Si vous avez choisi pour la version végétarienne, rajoutez quelques petits cubes de fromage avant de servir.

Bon appétit !

Apéritif festif !

Apéritif festif !

La recette de galettes de pommes de terre, saumon mariné, sauce à la betterave et au raifort qui fait l’objet de ce billet est une recette déjà publiée sur ce blog, qui déjà connu de nombreuses versions. Les adresses de ces anciens billets ont parfois changé de formes. Je prends donc la liberté de republier certains de ces bilets en espérant qu’ils vous plaisent toujours.

Les repas de fin d’année approchent!

Voici déjà une recette apéritive peu chère à base de pommes de terre, de saumon mariné, betteraves rouges  et de raifort

Galettes de pommes de terre, saumon mariné, sauce à la betterave rouge et au raifort.

Galettes: 2 pommes de terre farineuses (type bintje), 50 g de beurre, sel et poivre

Saumon mariné: 1/2 kg de filet de saumon avec la peau, 100 g de sel marin, 50 g de sucre roux, 1 cuiller à café de baies de genévrier, 1 botte d’aneth, 2 cuillers à potage de genièvre ou de gin.

Sauce à la betterave et au raifort: 1 belle betterave rouge, une racine de raifort, sel et poivre.

Commençons par:

le saumon mariné

Galettes de pommes de terre, saumon mariné, sauce à la betterave rouge et au raifort.
Galettes de pommes de terre, saumon mariné, sauce à la betterave rouge et au raifort.

Eliminez les arrêtes avec une pincette. Coupez le filet en deux. Posez une moitié du filet, peau vers le bas sur une feuille de plastic alimentaire déposée dans un plat. Hachez l’aneth grossièrement. Ecrasez les baies de genévrier et mélangez-les avec le sel et le sucre. Partagez la moitié de ce mélange sur le poisson, suivi de l’aneth. Saupoudrez ensuite le reste du mélange sel-sucre sur l’aneth, puis posez le deuxième morceau du saumon dessus, peau vers le haut. Versez l’alcool sur le poisson, repliez la feuille de plastic sur le poisson.

Posez un poids sur le poisson et laissez mariner le saumon pendant au moins 24 h au réfrigérateur.

Avant de servir, rincez le saumon à l’eau froide, épongez-le bien puis coupez le saumon en fines tranches.

Sauce à la betterave rouge et au raifort:

Pelez et râpez la betterave crue. Pelez et râpez le raifort. Mélangez la betterave avec du raifort suivant votre goût puis assaisonnez avec du sel et du poivre.

Galette de pommes de terre:

Pelez les pommes de terre et coupez les en bâtonnets les plus fins possible. Une mandoline et un outil parfait pour ce travail, mais un couteau bien aiguisé fera parfaitement l’affaire.

Faites fondre le beurre dans un poêle, rajoutez un filet d’huile et partagez les bâtonnets de pommes de terre en petits tas dans la poêle en tassant bien.

Laissez  cuire pendant à peu près 4 minutes à feu moyen, puis retournez vos galettes. Continuez la cuisson pendant 3 minutes supplémentaires.

Servez les galettes chaudes accompagnées de fines tranches de saumon et de la sauce au raifort.

Bon appétit!

La salade du nouveau pauvre

La salade du nouveau pauvre

On en est toujours qu’au 1 décembre et déjà les recettes festives me donnent des crampes à l’estomac. Du coup,je vous propose une recette toute simple et bon marché, connue sous le nom de salade du nouveau pauvre et qui d’après la légende aurait été crée par Paul Poiret, ruiné et en faillite.

Paul Poiret était un couturier célèbre de l’entre-deux-guerres et connu pour ses fêtes somptueuses. La crise économique des années trente ayant été fatale pour son entreprise, Paul Poiret est mort pratiquement ruiné et oublié en 1944.

La salade du nouveau pauvre

La salade du nouveau pauvre
La salade du nouveau pauvre

Ingrédients: 2 harengs fumés, 4 grosses pommes de terre, 4 betteraves rouges cuites, 1 gros cornichon au vinaigre, 1 barquette de cresson, 4 cuillers soupe d’huile, 1 cuiller à soupe de moutarde à l’ancienne, 1 cuiller à soupe de vinaigre, du sel et du poivre.

Faites cuire les betteraves, puis les pommes de terre dans leur peau. Levez les filets des harengs et coupez les en morceaux.

Pelez et coupez les pommes de terre et les betteraves en cubes.

Coupez le cornichon en cubes. Mélangez les ingrédients pour la vinaigrette. Mélangez les ingrédients pour la salade à cette vinaigrette.

Rajoutez le cresson juste avant de servir.

Bon appétit !

Hachis parmentier

Hachis parmentier

Le hachis parmentier est un de ces plats familiaux  fait de restes de viande et de purée de pommes de terre. C’est un plat rustique et délicieux condition de disposer, comme il se doit, d’ingrédients de qualité.

J’ai préparé la veille un bouillon de queue de boeuf à congeler en attendant les premiers froids, et la viande filandreuse et pleine de goût se prête volontiers à la préparation du hachis parmentier.

Je vous promet la recette du bouillon et de la soupe de queue de boeuf pour le courant de la semaine prochaine, à condition que le froid promis ne se fasse pas trop attendre.

Accompagné de restes de légumes cuits au wok, le hachis est un plat délicieux à partager entre amis, même si l’esthétique n’est pas trop au rendez-vous.

Hachis parmentier

Hachis parmentier
Hachis parmentier

Réchauffez les morceaux de queue dans le bouillon. Enlevez la viande des os et coupez la en morceaux, pas trop petits. Assaisonnez la viande avec du sel et du poivre,puis versez la en une couche égale au fond d’un plat à four.

Pelez les pommes de terre, lavez les et coupez les en morceaux à peu près égaux. Faites les cuire dans de l’eau salée pendant une vingtaine de minutes.

Egouttez les pommes de terre, écrasez les en purée mais n’utilisez surtouts de mixer. Mélangez le beurre coupé en morceaux aux pommes de terre, assaisonnez la purée avec du sel, de poivre et le noix de muscade.

Partagez la purée en une couche égale sur la viande et enfournez le plat pendant 20 à 25 minutes dans un four préchauffé à 180°.

Pour les légumes, servez le hachis parmentier avec une simple salade ou, comme moi en cuisant au wok un panais coupé en cubes, une gousse d’ail, de petits paksois, le tout mouillé d’un peu de bouillon.

Le hachis parmentier se prépare volontiers à l’avance, mettez le alors au four 30 minutes avant le repas.

Bon appétit !

 

Entrecôte grillée, hollandaise tomatée

Entrecôte grillée, hollandaise tomatée

J’avais, il y à quelques jours déjà, mis en ligne un petit livret de 5 recettes de gibier à télécharger. Un peu tôt puisque l’été,heureusement, est reparti pour un tour. Du coup je vous propose une recette d’une entrecôte grillée, sauce hollandaise tomatée.

Comme base pour la sauce j’utilise du consommé de tomates en été et l’eau, réduite de moitié, d’une conserve de tomates cerise, en hiver.

Entrecôte grillée, hollandaise tomatée

Entrecôte grillée, hollandaise tomatée
Entrecôte grillée, hollandaise tomatée

Ingrédients: 2 grosses entrecôtes de 500 g/pièces, de belles pommes de terre  chair ferme suivant votre appétit, 1 dl de consommé de tomates, 2 jaunes d’oeufs, 150 g de beurre, 2 belles tomates, quelques tiges d’estragon ou de persil feuille, quelques gouttes de vinaigre de vin, du sel et du poivre.

Sortez la viande du réfrigérateur à temps pour la mettre à température ambiante.  Lavez les pommes de terre et faites les cuire, entières et avec la peau,pendant 15 minutes à l’eau bouillante. Continuez la cuisson des pommes de terre au four ou sur un bbq.

Pelez les tomates, épépinez les et coupez les en brunoise (petit cubes).

Badigeonnez la viande d’un peu d’huile et faite la griller suivant votre goût.

Maintenant la sauce: Faites réduire le consommé de tomates de moitié avec la moitié des morceaux de tomates, laissez le refroidir un peu. Rajoutez les jaunes d’oeufs au fouet et continuez à battre, au bain-marie ou petit feu jusqu’à la consistance d’un sabayon. Rajoutez petit à petit le beurre coupé en morceaux tout en continuant à battre la sauce.

Il ne reste qu’à assaisonner la sauce avec un rien de vinaigre, du sel et du poivre. Rajoutez le reste de tomates, l’estragon ou le persil à la sauce.

Coupez la viande en tranches,assaisonnez la avec du sel et du poivre et servez la avec la sauce, les pommes de terre et une salade.

Bon appétit !

Bettes au lard, pommes de terre

Bettes au lard, pommes de terre

Bettes ou blettes,  c'est le même légume!
Bettes ou blettes, c’est le même légume!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de bettes aux lard et aux pommes de terre. La bette ou blette fait aussi partie de ces légumes qu’on dit oubliés ou anciens.

Voici  un petit récapitulatif de recettes à base de ces légumes déjà publiées: une salade aux betteraves chioggia, une salade de chicorée sauvage, une purée de fèves et chicorée sauvage et une potée à la courgette trompette.

La recette de bettes aux lard et pommes de terre est assez simple, mais un peu longue à cuire et se prépare dans une seule  et unique casserole,ce qui ne devrait pas déplaire aux adeptes des ‘One Pot’

Bettes au lard, pommes de terre

Bettes au lard, pommes de terre
Bettes au lard, pommes de terre

Ingrédients: 1kg de bettes, 1 kg de poitrine de porc, 1kg de pommes de terre à chair ferme,1 oignon, 3 gousses d’ail, 1 cuiller à potage d’huile d’olive,du sel et du poivre.

Coupez la poitrine de porc en morceaux, puis faites les colorer dans l’huile à feu vif.

Émincez l’oignon et l’ail.

Baissez le feu et rajoutez l’ail et l’oignon aux morceaux de lard. Rajoutez 1 verre d’eau ou de vin blanc à la viande, assaisonnez avec du sel et du poivre.

Faites cuire la viande 1/2 heure à feu doux.

Entretemps, lavez les pommes et coupez les en morceaux.

Lavez les bettes et coupez-en les parties coriaces du bas des tiges.

Rajoutez les légumes à la  viande et continuez la cuisson pendant 20 à 30 minutes.

Rectifiez l’assaisonnement avec du sel et du poivre et servez.

Bon appétit !

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

courgette trompette
courgette trompette

Cette potée de courgettes, tomates et pommes de terre est un autre exemple de cucina povera. Cette potée ne contient que des ingrédients locaux et de saison.

Elle peut éventuellement être accompagnée de viande (une bonne saucisse !), de poisson ou même d’oeufs en omelette.

La courgette utilisée dans ce plat est une courgette trompette. Cette variété de courgette contient peu de graines et sa chair est particulièrement ferme qui tient bien la cuisson. Elle peut se remplacer par de petites courgettes, bien fermes que l’on trouve plus facilement sur nos marchés.

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre
Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

Ingrédients: 1 kg de pommes de terre à chair ferme, 750 g de courgettes trompette, 700 g de tomates, 2 gousses d’ail, de l’huile d’olive, 1,5 dl de vin blanc, 2 à 3 feuilles de laurier, du sel et du poivre.

Pelez et coupez les pommes de terre en morceaux égaux.

Coupez la courgette en cubes de la même taille que les morceaux de pommes de terre.

Coupez les tomates en morceaux et émincez l’ail.

Faites revenir les pommes de terre dans de l’huile pendant quelques minutes. Rajoutez les courgettes et l’ail et continuez la cuisson pour quelques minutes supplémentaires. Rajoutez les tomates et le vin blanc. Faites évaporer l’alcool du vin, rajoutez le laurier, assaisonnez avec du sel et du poivre, puis baissez le feu et continuez la cuisson de la potée pendant environ 15 minutes à feu doux et sous couvercle.

Vous pouvez évidemment rajouter un petit piment à cette potée, suivant vos gouts.

Bon appétit !

Salade d’hiver aux pissenlits

Salade d’hiver aux pissenlits

Les pissenlits commencent à faire pointer le bout de leurs feuilles bien tendres. Les jeunes feuilles de pissenlits encore presque blanches sont délicieuses en salade et annoncent déjà le printemps.

Voici donc une salade d’hiver composée de betteraves, pommes de terre, grains de grenade et de magret de canard séché ‘maison’

Salade d’hiver aux pissenlits

Salade d'hiver aux pissenlits
Salade d’hiver aux pissenlits

Ingrédients: 1 belle botte de feuilles de pissenlits, 2 betteraves rouges cuites, 500 g de pommes de terre à chair ferme, 1 pamplemousse rouge, les grains d’une grenade, 1 magret de canard séché

Pour la vinaigrette:

Du jus de pamplemousse rouge, le jus d’un demi citron, 1 cuiller à café de moutarde, de l’huile d’olive, du sel et du poivre.

Faites cuire les betteraves, soit en suivant la recette du lien, soit tout simplement au four.

Faites cuire les pommes terre et laisser les refroidir.

Lavez les pissenlits. Pelez le pamplemousse à vif, puis détachez en les segments. Pressez le jus du reste du fruit pour la vinaigrette.

Mélangez  les ingrédients pour la vinaigrette.

Coupez les pommes de terre en gros dés, assaisonnez les avec du sel et faites les sauter dans de l’huile d’olive. Coupez les betteraves en gros dés.

Coupez le magret de canard séché en fines tranches.

Assemblez votre salade en mélangeant tous les ingrédients, y compris la vinaigrette.

Salade aux artichauts

Salade aux artichauts

Il n’y a plus de saisons.
J’ignore d’où ils viennent, mais samedi dernier j’ai trouvé de splendides petits artichauts au marché. Et bien que l’hiver n’ai toujours pas pris racine, je vous propose quand même une salade aux artichauts avec déjà, et bien à l’avance, des saveurs printanières.

Salade aux artichauts

Ingrédients: 1 botte de petits artichauts, 400 g de pommes de terre à chair ferme (ratte du Touquet, plate de Florenville), 1 boule de radicchio, 1 petit bouquet de persil ou de coriandre, 2 gousses d’ail, 2 feuilles de laurier, 3 cuillers à potage d’huile d’olive, Le jus de 2 citrons, du sel et du poivre.

Coupez les tiges des artichauts, puis les feuilles à mi-hauteur. Détachez les feuilles extérieures coriaces. Nettoyez les coeurs d’artichauts à l’aide d’un petit couteau bien aiguisé. Plongez immédiatement les coeurs d’artichauts dans de l’eau salée additionnée d’un jus de citron afin d’éviter l’oxydation trop rapide des artichauts. Rajoutez les gousses d’ail et le laurier. Portez à ébullition et faites cuire les coeurs d’artichauts pendant 20 minutes à petits bouillons, puis laissez tiédir les artichauts dans leur eau de cuisson.

Hachez finement le persil, les amateurs peuvent le remplacer par du coriandre.

Pelez les pommes de terre et faites les cuire 15 minutes dans de l’eau salée. Égouttez les pommes de terre.

Coupez le radicchio en fines lanières.

Faites une vinaigrette légère avec un jus de citron, l’huile d’olive, du sel et du poivre.

Coupez les coeurs d’artichauts en quatre, enlevez, si besoin, le foin. Coupez les pommes de terre en rondelles, puis mélangez les aux artichauts et au radicchio. Il ne vous reste plus qu’à rajouter la vinaigrette et le persil finement haché.

Bon appétit!

Quelques lanières de lard di colonnata ou, à défaut, de jambon cru  accompagneront volontiers cette salade.

Steak tartare

Steak tartare

Pour bien commencer l’année je vous propose un plat bien de chez nous: Un steak tartare à la viande coupée au couteau, des frites maison, le tout accompagné d’une salade de chicons.

Mais avant de vous en donner les recettes, je vous souhaite une année de vraie cuisine, une cuisine qui vous donnera du plaisir à la faire et surtout à partager ce plaisir avec d’autres. Manger ensemble doit continuer à faire partie de notre culture.

Je vous souhaite de cuisiner des produits frais en essayant le plus possible d’éliminer certains produits industriels, tels que les cubes bouillons, certaines pâtes à tartiner, les pizzas congelées et autres produits light qui ne font que plomber votre budget.

Je vous souhaite aussi de (re)trouver le respect pour certaines recettes maltraitées comme les pâtes ‘carbo’, les sauces soit-disant Bolonaise, et autres ‘one pot pasta’.

Je vous souhaite aussi, sauf évidemment sur indication  médicale , de ne plus cuisiner ‘sans’. Les régimes sans gluten, sans lactose, sans hydrates de carbone et autres ‘sans’ sont une aberration pour la plupart d’entre nous.

La variation dans le choix des aliments et le respect des saisons sont la clé d’une alimentation saine, agréable et si nécéssaire, bon marchée.

J’avais déjà écrit ce billet quand j’ai trouvé celui de Gourmandises sans frontières qui va dans le même sens, cela fait quand même plaisir ne pas prêcher, seul,  dans le désert.

Steak tartare

Ingrédients: 700 g de boeuf (macreuse, paleron ou rumsteck) 2 échalotes, 1 cuiller à potage de câpres au vinaigre, quelques cornichons aux vinaigre, 3 jaunes d’oeufs, quelques goutes de Tabasco, quelques goutes de worcestershire sauce (sauce Anglaise), du sel et du poivre.

Nettoyez la viande en éliminant les peaux, le trop de graisse et autres tendons.

Coupez la viande en fines tranches, puis en petits carrés que vous pouvez encore hacher plus finement, mais toujours au couteau. Cette façon de procéder conservera une certaine structure à la viande, contrairement à la viande hachée au moulin.

Hachez grossièrement les câpres et les cornichons. Ciselez finement les échalotes, puis mélangez le tout à la viande, avec les jaunes d’oeufs. Il ne vous reste qu’à assaisonner le steak tartare avec du Tabasco, de la sauce Anglaise, du sel et du poivre selon votre gout.

Les frites

1,5 kg de pommes de terre type ‘Bintje’, de l’huile végétale neutre (tournesol, maïs..)

Pelez les pommes de terre, coupez les en tranches, puis en bâtonnets.

Séchez les frites, puis faites les pocher dans de l’huile à 150° pendant 4 à 5 minutes. Les pommes de terre sont alors cuites, mais encore pâles et non croustillantes.

Laissez refroidir les frites en fines couches, montez la température de l’huile à 180° et faites dorer les frites pendant 2 à 3 minutes suivant votre gout. Saupoudrez les frites de sel et servez les immédiatement.

La salade de chicons (endives) à la mâche

700 g de chicons, 50 de mâche, le jus d’un demi-citron, de la mayonnaise (maison!), du sel et du poivre.

Lavez les chicons, éliminez les feuilles extérieures flétries et le fond bruni.

Coupez les chicons finement et mélangez les avec le jus de citron.

Lavez la mâche et mélangez la aux chicons. Servez immédiatement avec le steak tartare, les frites et la mayonnaise.

Bon appétit!

Page 1 sur 3
1 2 3