Pommes de terre farcies à la morue

Quand je prépare de la morue, j’en ai toujours trop. De là cette recette de pommes de terre farcies à la morue, que je trouve assez élégante comme manière d’accommoder les restes!

Pommes de terre farcies à la morue

Pomme de terre farcie à la morue
Pomme de terre farcie à la morue

Ingrédients: 4 pommes de terre, 400 g de baccalà montecato où de brandade,  1 dl huile d’olive, 50 g de cerfeuil haché, 1 gousse d’ail haché, le jus d’un citron, 2 cuillers à potage de persil haché, sel et poivre.

Faites une vinaigrette avec l’huile, le cerfeuil, l’ail, le jus de citron, du sel et du poivre.

Faites cuire les pommes de terre au four préchauffé à 200° durant 30 à 40 minutes suivant leur taille.

Évidez les pommes de terre et écrasez leur chair en purée.

Mélangez les pommes de terre avec votre recette de morue préférée et la cressonnette.

Vérifiez l’assaisonnement et rajoutez, si nécessaire du et  du poivre du moulin.

Décorez les pommes de terre farcies avec une cuiller à café de caviar de saumon

N’ajoutez la vinaigrette qu’une fois à table.

Bon appétit!

Morue aux légumes printaniers

La morue c’est comme la choucroute où la soupe aux pois cassés, j’en prépare une fois par an. Et aujourd’hui c’est le tour de la morue.  Et comme ce weekend de février est particulièrement printanier, je vous propose un plat de morue aux légumes printaniers.

J’avais déjà préparé les classique à la morue comme la brandade, la morue à la Vénitienne, et la morue à la Portugaise.

Il est temps de passer à autre chose avec cette

Morue aux légumes printaniers

Morue aux légumes printaniers
Morue aux légumes printaniers

Ingrédients: 2 filets de morue dessalées, comme dans cette recette Vénitienne, 1kg de fèves des marais fraiches, 1 petite botte d’artichauts violets cuits, quelques oignons du printemps,  de l’huile d’olive, une zeste de citron, 1 cuiller à potage de câpres au vinaigre, 1/2 litre se sauce tomate aux lardons, du sel et du poivre.

Pour la préparation des fèves je vous renvoie ici, en fait la recette est   principalement une affaire d’assemblage de différents produits.

N ‘hésitez pas à utiliser des fèves congelées et/où des artichauts en bocal.

Commençons par enlever la peau de nos filets de morue en utilisant un couteau bien aiguisé. C’est assez simple en glissant le couteau au ras de la peau de la morue déposée sur une surface bien plane.

Faites pocher la morue dans de l’eau frémissante pendant 5 minutes, éteignez le feu et gardez le poisson au chaud dans leur cuisson pendant une dizaine de minutes.

Nettoyez les oignons du printemps en en enlevant la feuille extérieure.

Faites les faisant  cuire à feu doux dans une noix  de beurre et un fond d’eau.

Une fois l’eau évaporée rajoutez les fèves et les artichauts et continuez la cuisson pendant une minute supplémentaire..

Gardez les légumes au chaud.

La sauce tomate aux lardons

Une sauce tomates que j’avais préparé pour des pâtes ce weekend, il m’en restait et plutôt que la jeter autant l’utiliser pour autre chose.

Ingrédients: 150 de lardons où de guanciale,1 boîte de concassé de tomates (c’est toujours l’hiver!), 2 oignons, 2 gousse d’ail, 1 cuiller à café d’origan séché, de l’huile d’olive, sel et poivre.

Coupez le guannciale en lardons et faites les revenir dans une poêle.

Emincez les oignons et faites les revenir dans la graisse des lardons.

Rajoutez le tomates concassées , l’ail et l’origan.

Faites cuire la sauce en rajoutant si nécessaire un peu d’eau et/où de l’huile d’olive pendant une petite demi-heure.

Assaisonnez la sauce avec du sel et du poivre.

Baccalà à la Portugaise

Comme promis, et comme il me restais de la morue dessalée après le baccalà à la Vénitienne proposée hier, voici une variante de baccalà à la Portugaise.

Il faut aussi que dire que la morue utilisée était d’une qualité exceptionnelle, il suffit d’en voir le images pour s’en assurer.La recette de base pour la morue reste la même, il faut la dessaler dans de l’eau froide pendant au moins 24 heures en remplaçant régulièrement l’eau, puis la pocher pendant quelques minutes avant d’en éliminer la peau et les arrêtes.

Baccalà à la Portugaise

Baccalà à la Portugaise
Baccalà à la Portugaise

Ingrédients: 600 g de morue, 1 kg de pommes de terre, 3 gros oignons, 3 gousses d’ail, 2 verres de vin blanc, 750 de tomates, du sel et du poivre, 3 cuillers à soupe d’huile d’olive.

Pelez les oignons, coupez les en fines rondelles puis faites les caraméliser dans une cuiller à potage d’huile d’olive. Assaisonner les oignons avec du sel et du poivre.

Pelez les pommes de terre et couper les en rondelles d’1 cm d’épaisseur .

Faites frire  les pommes de terre pendant 8 minutes dans de l’huile d’olive à 180°.

Mondez les tomates et éliminez les pépins.

Maintenant il suffit d’assembler le plat:

Mettez les oignons sur le fond d’un plat à four. Rajoutez une couche de morue après en avoir éliminer la  peau et les  arrêtes, en poursuivant par une couche  de tomates mondées. Terminez par une couche de rondelles de pommes de terre frites.

Versez le vin dans le plat, puis terminez la cuisson  du plat pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 180° pendant 20 minutes.

Servez la morue très chaude avec une salade et un bon verre de vin blanc.

Bon appétit!

Voici encore les photos de morue salée et réhydratée.

Baccalà à la Vénitienne

Le baccalà à la Vénitienne ou baccalà mantecato est une sorte de mousse à base de morue séchée et d’huile d’olive agrémentée de persil haché et d’ail. Ce baccalà à plus qu’un air de famille avec la brandade de Nimes, c’est même pratiquement le même plat, sauf l’ajout de lait pour la brandade.

Comme cette semaine j’ai trouvé de la très belle morue, et qu’en plus je viens de recevoir une provision d’huile d’olive de la nouvelle récolte, le vous propose donc aujourd’hui cette recette de baccalà.

Baccalà à la Vénitienne

Baccalà à la Vénitienne
Baccalà à la Vénitienne

Ingrédients: 500 g de morue séchée et salée, 2 dl d’huile d’olive, 2 cuillers à potage de persil haché, 2 gousses d’ail, du poivre, 200 g de polenta.

Coupez la morue rincée en morceaux et faites la tremper au moins 24 h dans de l’eau froide en remplaçant l’eau régulièrement.

Préparez la polenta comme indiqué sur l’emballage. Etalez la dans un plat en une couche de 2 cm d’épaisseur. Mettez une feuille de film alimentaire sur la polenta et laissez la refroidir.

Mettez la morue dessalée dans une casserole avec de l’eau froide. Portez à ébullition et dés que l’eau bout, coupez le feu et laissez pocher la morue pendant une vingtaine de minutes, sous un couvercle, dans son eau de cuisson.

Enlevez la peau et les arrêtes du poisson. Mixez la chair du poisson en rajoutant les deux gousses d’ail et 3 cuillers à potage d’eau de cuisson.

Continuez à mixer en rajoutant, petit à petit l’huile d’olive jusqu’à obtenir une crème. Ajustez l’assaisonnement avec du sel du poivre et le persil haché.

Et pour ceux qui ne peuvent se retenir, quelques gouttes de jus de citron peuvent faire merveille.

Et comme il me reste de la morue, je vous proposerai demain une autre recette: un baccalà à laPortugaise avec des pommes de terre frites etdes tomates.

Bon appétit!

Une photo pour voir la différence après le dessalage de la morue.

A gauche la morue salée, à droite la dessalée
A gauche la morue salée, à droite la dessalée

Brandade de morue

Lisez la liste des ingrédients sur les emballages de produits alimentaires!

Soupes, tablettes de bouillon, plats préparés, votre marque préférée de pâte de noisettes au chocolat, et autres conserves: elles contiennent toutes des glutamates, des amidons modifiés, des arômes naturels où non, des graisses et autres colorants et conservateurs.

Voici d’ailleurs une liste des additifs autorisés par l’UE. Lisez-la, et j’espère que sa seule  lecture ne vous donnera pas de boutons.

Je vous rappelle la fameuse recette de la tarte aux cerises analysée par Claude Bourguignon.

Faut-il  éliminer tous ces produits industriels de notre alimentation? Pas nécessairement, mais les utiliser avec modération, certainement. D’ailleurs il suffit de lire les statistiques d’espérance de vie dans la plupart des pays industrialisés pour être convaincu de la qualité de notre alimentation.

Varions donc notre alimentation, et essayons de tracer nos aliments. Les variations de prix ne seront vraisemblablement pas énormes, à condition de consommer de préférence des produits locaux et de saison. La recherche de producteurs de confiance risque quand même de prendre un certain temps.

Et ne gâchons surtout pas notre plaisir de bien manger en devenant trop suspicieux et grognons! Mangeons ce qu’il nous plait,mais en étant informés au sujet de nos poisons préférés.

Voici quand même une recette de brandade de morue, que j’espère ne pas être trop polluée.

Brandade de morue

Brandade de morue
Brandade de morue

Ingrédients: 500 g de morue séchée, 2 dl de crème fleurette, 4 dl d’huile d’olive, 1 bouquet garni, poivre.

Dessalez la morue pendant 48 heures à l’eau claire, renouvelée régulièrement et au frais. Faites pocher le poisson 10 minutes dans de l’eau frémissante à laquelle vous aurez rajouté le bouquet garni.

Eliminez la peau, les arrêtes et toutes les parties du poisson qui ne vous semblent pas appétissantes.

Faites chauffer l’huile et la crème dans des casseroles séparées, mais sans les faire bouillir.

Mixez le poisson en rajoutant peu à peu de l’huile, puis de la crème en continuant jusqu’à épuisement des deux ingrédients.

Le résultat sera une crème de la consistance d’une mayonnaise assez épaisse.

Servez en apéritif avec des toasts, une petite salade verte et un bon verre de vin blanc.

Plat d’hiver un peu ensoleillé.

Et voilà, la Saint-Valentin a presque fait exploser les serveurs des sites proposant des recettes. Cette année, entre autres, nous avons reçu beaucoup de visiteurs du Québec, bonjour à vous tous !

Donc après toute cette frénésie de desserts au chocolat et autres plats aphrodisiaques, je vous propose de revenir sur terre avec un plat pour tous les jours et un ingrédient, la morue salée et séchée, avec sa saveur et sa consistance particulière. J’ai choisi un plat à la morue, basé, sur une recette d’une amie de Milan, ou les épiciers vendent le poisson déjà dessalé dans de grands baquets.

 

Morue aux pommes de terre et aux tomates

Pour cette recette, il vous faut donc : 1/2 kg de morue, 1 kg de pommes de terre, 1/2 kg d’oignons, 1 kg de tomates, 1 verre de vin blanc, 3 belles branches de romarin, du poivre.

Morue aux pommes de terre et aux tomates
Morue aux pommes de terre et aux tomates

Faites d’abord dessaler la morue pendant au moins 12 heures dans de l’eau froide en remplaçant souvent l’eau. Faites la pocher 10 minutes dans de l’eau frémissante. Nettoyez le poisson de sa peau et de ses arêtes.

Pelez les tomates, coupez-les en deux et enlevez les pépins. Faites les sécher 1 heure dans un four à 80° afin d’en accentuer le goût.

Pelez les oignons et coupez-les en rondelles. Faites les brunir à feu doux dans un fond d’huile d’olive.

Pelez les pommes de terre et coupez-les en fines rondelles. Faites les frire à l’huile, d’olive de préférence et séchez-les au papier absorbant.

Disposez une couche de pommes de terre dans un plat, continuez par une couche d’oignons, une couche de poisson et une couche de tomates. Parsemez les tomates avec des brins de romarin. Remplissez le plat en terminant par une couche de pommes de terre. Versez le vin dans le plat et enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 45 minutes.

Servez avec une salade.

Vous trouverez de la morue salée chez des marchands Espagnols ou Portugais

Fermer le menu