Archives de
Étiquette : huile d’olive

Petite soupe froide d’artichauts

Petite soupe froide d’artichauts

Cette recette glacée à base d’artichauts fait merveille en bouchée apéritive. Nous avons utilisé des coeurs d’artichauts que nous avons mis en bocal au printemps dernier. Et associés avec de l’huile d’olive et du citron de la toute dernière récolte, j’espère que cette petite soupe froide d’artichauts simple aux saveurs d’été vous fera au moment de vos repas de fêtes de fin d’année.

Petite soupe froide d’artichauts

Petite soupe froide d'artichauts
Petite soupe froide d’artichauts

Ingrédients: 1 bocal de coeurs d’artichauts au naturel (environ 250 g poids net),7,5 dl de bouillon de poule, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 1 citron, 1 petit piment, huile d’olive, sel, poivre d’Espelette.

Pelez et émincez l’oignon et l’ail. Faites les revenir sans colorer dans un filet d’huile d’olive. Rajoutez 1 dl du liquide du bocal et 3/4 de litre de bouillon de poule dégraissé. Rajoutez les fonds d’artichauts. Faites cuire pendant 30 minutes à feu doux. Mixez le potage et passez-le au chinois. Râpez finement le zeste du citron et rajoutez-le au potage. Laissez refroidir et gardez le potage d’artichauts au réfrigérateur jusqu’au moment de le servir.

Assaisonnez le potage froid avec du jus de citron, du sel et du poivre d’Espelette, Puis mixez le potage avec assez d’huile d’olive (environ 1,5 dl) et des glaçons afin d’obtenir un potage glaçé et onctueux.

Décorez avec quelques feuilles de menthe fraiches et servez immédiatement.

 

Farinata

Farinata

En raison d’une erreur de manipulation le billet consacré à la farinata a disparu.  Je m’en excuse auprès de mes lecteurs. En voici donc une nouvelle version.

La farinata, un genre de galette à base de farine de pois chiche est un-cas populaire dans les pays du contour méditerranéen. A ma grande honte je n’en avais jamais entendu parlé, voire mangé. C’est en tombant par hasard sur le site de Appuntamento in cucina que je me suis décidé d’en essayer la préparation.

Farinata

Farinata
Farinata

Ingrédients: 300 g de farine de pois chiche, 1 litre d’eau, 6 cuillers à potage d’huile d’olive, une bonne pincée de sel (environ 10 g), du romarin, du poivre.

Battez la farine avec l’eau à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte liquide et sans grumeaux. Laissez reposer la pâte au frais pendant 4 à 5 heures. Rajoutez l’huile et le sel et mélangez vigoureusement. Versez la pâte dans un moule ou une plaque à four huilée sur une épaisseur maximale d’un demi-centimètre. Partagez le romarin sur la pâte.

Enfournez la farinata dans un four préchauffé à 240°, un peu moins pour un four à chaleur tournante) pendant 10 minutes. Continuez la cuisson pendant 10 minutes supplémentaires en allumant la fonction grill du four.

La farinata se mange chaude ou tiède.

Alors le résultat ?

Mon premier essai était raté, j’avais fait cuire la farinata sur une trop grande épaisseur de pâte avec comme résultat une espèce de flan de pois chiche, il faut donc vraiment faire des galettes fines !

Je me suis aussi posé la question de la garniture pour la farinata. Je crois que j’essayerai la prochaine fois d’y incorporer des morceaux de tomates cerise, d’olives et pourquoi pas de fromage.

Bon appétit !

Salade de chicorée sauvage

Salade de chicorée sauvage

Chicorée sauvage
Chicorée sauvage

 

 

 

 

La chicorée sauvage est un légume qui se retrouve souvent sur les tables du sud de l’Italie. Aujourd’hui je vous propose cette salade de chicorée sauvage, accompagnée de tomates fraichement cueillies et d’une saucisse au fenouil.
Il y a quelques temps je vous ai proposé cette recette populaire dans les Pouilles de pure di fave e cicoria, maintenant c’est le tour d’une chicorée sauvage,cuite, en salade, simplement assaisonnée avec du jus d’un citron du jardin, d’huile d’olive maison, de sel et de poivre.

Salade de chicorée sauvage

Salade de chicorée sauvage
Salade de chicorée sauvage

 

Ingrédients: 1 kg de chicorée sauvage (ou de catalonia), le jus d’un citron, de l’huile d’olive, du sel et du poivre.

Lavez minutieusement la chicorée, coupez les morceaux coriaces des tiges et faite cuire la chicorée dans un grand volume d’eau salée pendant une dizaine de minutes. Égouttez la chicorée et laissez la tiédir, puis assaisonnez-la avec du jus de citron,de l’huile d’olive,du sel et du poivre.
Il ne vous reste qu’à laver et couper les tomates et à cuire vos saucisses.

Bon appétit !

Et pour finir, encore quelques réflexions qui n’ont rien à voir avec cette recette.

Il y a quelques jours, j’ai lu un article de promotion du régime LCHF  pour enfants. Alors que ce régime ne me semble pas du tout adapté pour des adultes sains, pourquoi l’infliger a des enfants qui ne vous on rien faits!

Il me semble, mises à part certaines raisons médicales  d’intolérances ou d’allergies, qu’un régime équilibré devrait être bénéfique pour presque tout le monde.

Abandonnez donc ces régimes LCHF, sans gluten, sans lactose et sans sucre que vous pratiquer dans le seul but de maigrir, pour un régime ou il suffit de manger moins, mais sainement, en privilégiant  les ingrédients naturels aux produits industriels.

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

courgette trompette
courgette trompette

Cette potée de courgettes, tomates et pommes de terre est un autre exemple de cucina povera. Cette potée ne contient que des ingrédients locaux et de saison.

Elle peut éventuellement être accompagnée de viande (une bonne saucisse !), de poisson ou même d’oeufs en omelette.

La courgette utilisée dans ce plat est une courgette trompette. Cette variété de courgette contient peu de graines et sa chair est particulièrement ferme qui tient bien la cuisson. Elle peut se remplacer par de petites courgettes, bien fermes que l’on trouve plus facilement sur nos marchés.

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

Potée de courgettes, tomates et pommes de terre
Potée de courgettes, tomates et pommes de terre

Ingrédients: 1 kg de pommes de terre à chair ferme, 750 g de courgettes trompette, 700 g de tomates, 2 gousses d’ail, de l’huile d’olive, 1,5 dl de vin blanc, 2 à 3 feuilles de laurier, du sel et du poivre.

Pelez et coupez les pommes de terre en morceaux égaux.

Coupez la courgette en cubes de la même taille que les morceaux de pommes de terre.

Coupez les tomates en morceaux et émincez l’ail.

Faites revenir les pommes de terre dans de l’huile pendant quelques minutes. Rajoutez les courgettes et l’ail et continuez la cuisson pour quelques minutes supplémentaires. Rajoutez les tomates et le vin blanc. Faites évaporer l’alcool du vin, rajoutez le laurier, assaisonnez avec du sel et du poivre, puis baissez le feu et continuez la cuisson de la potée pendant environ 15 minutes à feu doux et sous couvercle.

Vous pouvez évidemment rajouter un petit piment à cette potée, suivant vos gouts.

Bon appétit !

Velouté glacé au concombre

Velouté glacé au concombre

Aujourd’hui c’est l’été, ou pour le moins il fait semblant.Voici donc un velouté glacé de concombre. Et en plus le velouté de ce potage est obtenu par un mixage à l’huile d’olive. Un petit gout frais supplémentaire vous est procuré par quelques tiges d’estragon. Et comme la recette est très simple,il n’y a à aucune raison de s’en priver, à moins de détester le concombre!

Velouté glacé au concombre

Velouté glacé au concombre
Velouté glacé au concombre

Ingrédients: 1 concombre, 2 gousses d’ail, 1 titre de bouillon de poule ou de légumes pour les végétariens et autres véganistes, quelques branches d’estragon, 1 dl d’huile d’olive, du sel,du poivre, le zeste d’un demi citron, et pour les amateurs, quelques goutes de jus  de citron.

Coupez le concombre en morceaux et émincez finement les gousses d’ail. Portez le bouillon à ébullition, ajoutez les morceaux de concombre et l’ail, puis faites cuire le potage pendant 5 minutes.

Mixez le potage, faites le refroidir le plus rapidement possible, de préférence dans un bain à glaçons.

Hachez l’estragon et le zeste de citron, puis rajoutez les au velouté. Émulsionnez  l’huile d’olive au fouet  au velouté de concombre, puis assaisonnez votre potage avec du sel et du poivre.

Servez le velouté avec du pain, de l’huile d’olive et un verre de vin blanc.

Servez votre velouté de concombre bien glacé.

Bon appétit !

Navets à l’huile d’olive

Navets à l’huile d’olive

Et pourquoi pas un condiment? Comme beaucoup de légumes, tels que les artichauts, champignons, cornichons et autres carottes, les navets se prêtent volontiers à la confection d’un condiment au vinaigre et à l’huile d’olive. Ces navets à l’huile d’olive se servent en accompagnement de viandes froides, de charcuteries et pourquoi pas de certains fromages. La recette est simple, mêmes si vous devrez prendre votre mal en patience avant de pouvoir les déguster.

Navets à l’huile d’olive

Navets à l'huile d'olive
Navets à l’huile d’olive

Ingrédients: 2 bottes de navets jaunes, 3 dl de vinaigre de vin blanc, une douzaine de grains de poivre, 1 bouquet garni de laurier et de thym, 1 petit piment, 30 g de sucre, du sel, de l’huile d’olive.

Mettez le vinaigre à bouillir avec 3 dl d’eau, le poivre, le piment le bouquet garni, le sucre et une bonne pincée de sel.

Pelez les navets et coupez les en morceaux d’environ 1,5 cm. Faites les bouillir dans le vinaigre pendant environ 5 minutes. Égouttez les morceaux de navets, mettez les dans un bocal, puis versez de l’huile d’olive sur les navets encore chauds jusqu’à les recouvrir. Fermez hermétiquement le bocal.

Gardez le bocal de navets à l’huile d’olive au réfrigérateur pendant au moins 2 semaines avant de les entamer.

Pour obtenir une couleur un peu plus intense de vos navets, rajoutez quelques pistils de safran, trempés dans un fond d’eau tiède pendant une demi-heure, au vinaigre.

Purée de fèves et chicorée sauvage

Purée de fèves et chicorée sauvage

Je viens de trouver une de mes recettes préférées de la “cucina povera” du Salento, une purée de fèves et chicorée sauvage sur le blog l’Italie dans ma cuisine. La pure di fave e cicoria est encore une de ces recettes cuisinée avec peu d’ingrédients, mais à condition d’utiliser des ingrédients de qualité est un vrai délice à partager en bonne compagnie et bien accompagnée d’un verre de Primitivo ou de Negroamaro. La cuisson des fèves est lente et demande de l’attention, mais le résultat en vaut la peine.

En voici ma version.

Purée de fèves et chicorée sauvage

Purée de fèves et chicorée sauvage
Purée de fèves et chicorée sauvage

Ingrédients: 450 g de fèves séchées et pelées, 1 kg de chicorée sauvage, parfois vendue sous le nom de  catalonia, huile d’olive, un oignon rouge, le jus d’un citron, du pain à mie ferme, du sel et du poivre.

Faites tremper les fèves dans de l’eau froide pendant 24 heures. Faites cuire les fèves à petit feu dans de l’eau non salée à niveau. Rajouter de l’eau régulièrement en surveillant le niveau d’eau de cuisson. Les fèves sont cuites quand elles se désagrègent, environ 1 heure et demie.  Passez les fèves au presse-purée et assaisonnez les avec du sel, du poivre et un filet d’huile d’olive.

Coupez l’oignon en fines rondelles, mélangez les avec jus de citron.

Toastez des tranches de pain ou faites les rôtir dans de l’huile d’olive.

Coupez les bouts de tiges coriaces de la chicorée sauvage, et faites la bouillir pendant une dizaine de minutes dans un grand volume d’eau salée.

Égouttez la chicorée.

Servez la purée de fèves tiède, avec la chicorée et l’oignon. N’oublier pas de mettre de  l’huile d’olive à table pour assaisonner les légumes.

Bon appétit!

Une variante de ce plat,  aux fèves fraiches et crevettes grises se trouve ici

Baccalà à la Portugaise

Baccalà à la Portugaise

Comme promis, et comme il me restais de la morue dessalée après le baccalà à la Vénitienne proposée hier, voici une variante de baccalà à la Portugaise.

Il faut aussi que dire que la morue utilisée était d’une qualité exceptionnelle, il suffit d’en voir le images pour s’en assurer.La recette de base pour la morue reste la même, il faut la dessaler dans de l’eau froide pendant au moins 24 heures en remplaçant régulièrement l’eau, puis la pocher pendant quelques minutes avant d’en éliminer la peau et les arrêtes.

Baccalà à la Portugaise

Baccalà à la Portugaise
Baccalà à la Portugaise

Ingrédients: 600 g de morue, 1 kg de pommes de terre, 3 gros oignons, 3 gousses d’ail, 2 verres de vin blanc, 750 de tomates, du sel et du poivre, 3 cuillers à soupe d’huile d’olive.

Pelez les oignons, coupez les en fines rondelles puis faites les caraméliser dans une cuiller à potage d’huile d’olive. Assaisonner les oignons avec du sel et du poivre.

Pelez les pommes de terre et couper les en rondelles d’1 cm d’épaisseur .

Faites frire  les pommes de terre pendant 8 minutes dans de l’huile d’olive à 180°.

Mondez les tomates et éliminez les pépins.

Maintenant il suffit d’assembler le plat:

Mettez les oignons sur le fond d’un plat à four. Rajoutez une couche de morue après en avoir éliminer la  peau et les  arrêtes, en poursuivant par une couche  de tomates mondées. Terminez par une couche de rondelles de pommes de terre frites.

Versez le vin dans le plat, puis terminez la cuisson  du plat pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 180° pendant 20 minutes.

Servez la morue très chaude avec une salade et un bon verre de vin blanc.

Bon appétit!

Voici encore les photos de morue salée et réhydratée.

Baccalà à la Vénitienne

Baccalà à la Vénitienne

Le baccalà à la Vénitienne ou baccalà mantecato est une sorte de mousse à base de morue séchée et d’huile d’olive agrémentée de persil haché et d’ail. Ce baccalà à plus qu’un air de famille avec la brandade de Nimes, c’est même pratiquement le même plat, sauf l’ajout de lait pour la brandade.

Comme cette semaine j’ai trouvé de la très belle morue, et qu’en plus je viens de recevoir une provision d’huile d’olive de la nouvelle récolte, le vous propose donc aujourd’hui cette recette de baccalà.

Baccalà à la Vénitienne

Baccalà à la Vénitienne
Baccalà à la Vénitienne

Ingrédients: 500 g de morue séchée et salée, 2 dl d’huile d’olive, 2 cuillers à potage de persil haché, 2 gousses d’ail, du poivre, 200 g de polenta.

Coupez la morue rincée en morceaux et faites la tremper au moins 24 h dans de l’eau froide en remplaçant l’eau régulièrement.
Préparez la polenta comme indiqué sur l’emballage. Etalez la dans un plat en une couche de 2 cm d’épaisseur. Mettez une feuille de film alimentaire sur la polenta et laissez la refroidir.

Mettez la morue dessalée dans une casserole avec de l’eau froide. Portez à ébullition et dés que l’eau bout, coupez le feu et laissez pocher la morue pendant une vingtaine de minutes, sous un couvercle, dans son eau de cuisson.

Enlevez la peau et les arrêtes du poisson. Mixez la chair du poisson en rajoutant les deux gousses d’ail et 3 cuillers à potage d’eau de cuisson.

Continuez à mixer en rajoutant, petit à petit l’huile d’olive jusqu’à obtenir une crème. Ajustez l’assaisonnement avec du sel du poivre et le persil haché.

Et pour ceux qui ne peuvent se retenir, quelques gouttes de jus de citron peuvent faire merveille.

Et comme il me reste de la morue, je vous proposerai demain une autre recette: un baccalà à laPortugaise avec des pommes de terre frites etdes tomates.

Bon appétit!

Pasta, olio, aglio e peperoncino

Pasta, olio, aglio e peperoncino

Quand je vois des recettes de ‘one pot pasta’ j’ai du mal à ne pas m’énerver.

Ces recettes de pâtes ou on est censé mettre tous les ingrédients, y compris les pâtes, dans une casserole et puis les faire cuire simultanément est une aberration culinaire. La cuisson des pâtes est une préparation précise qui mérite quand même  un peu d’attention.

Et il n’est pas trop compliqué d’y ajouter une garniture simple et bon marché, préparée à part, comme dans cette recette plus que simple.

Il vous est bien sur libre d’y rajouter certains ingrédients, comme du persil haché, des anchois ou de petits morceaux de tomates mondées, mais de grâce arrêtez de nous torturer en maltraitant ces pâtes qui pourtant ne vous souhaitent aucun mal!

Spaghetti al olio, aglio et peperoncino

Spaghetti al olio, aglio et peperoncino
Spaghetti al olio, aglio et peperoncino

Ingrédients: 400 g de spaghetti, 4 gousse d’ail, 1,5 dl d’huile d’olive, 1 petit piment sec, sel poivre et parmesan fraichement rapé.

Epluchez les gousses d’ail et coupez les en fines tranches. Faites chauffer l’huile dans une petite casserole à fond épais et faite y rissoler l’ail sans le brûler. Si vous n’aimez pas trop l’ail, c’est le moment de l’enlever de la préparation.

Rajoutez le piment finement émieté puis arrêtez la cuisson.

Mélangez l’huile parfumée aux pâtes cuites al dente. Parsemez de parmesan et servez immédiatement.

Bon appétit !

Page 1 sur 3
1 2 3