Cucina povera

Cucina povera

Last Updated on

Le terme de ‘cucina povera’, Italien pour cuisine pauvre s’associe surtout avec la cuisine des régions du sud de l’Italie. A l’origine le terme faisait référence à la cuisine populaire des plus démunis comme les ouvriers agricoles et les petits employés mal payés. C’était surtout une cuisine à base de produits cultivés au jardin, du fromage fait du lait de quelques chèvres, de l’huile d’olive et de vin produit par soi-même, quelqu’un de la famille ou par un voisin et de quelques échanges de fruits et de légumes. Les seuls produits achetés étaient la farine de blé dur et la farine de maïs pour cuisiner les pâtes,le pain et la polenta. Il est évident que cette façon de se nourrir n’était pas exclusive aux régions du sud de l’Europe, mais était courante dans toutes les classes sociales défavorisées de tous les pays européens.

Aujourd’hui cette façon de se nourrir peut nous paraitre idyllique. En effet se nourrir de produits biologiques (même les engrais et pesticides étant trop chers et donc pas ou peu utilisés), est pour nous, habitants de régions industrialisées, devenu un grand luxe. La ‘cucina povera’ d’aujourd’hui se place donc dans un tout autre contexte. Ce n’est  plus une cuisine de pauvre, au contraire!

Il s’agit de trouver et d’acheter des produits sains et goûteux de saison non issus d’une agriculture industrialisée et surtout d’une industrie agro-alimentaire toute puissante qui nous submerge de produits bon marché et douteux.Il suffit d’en lire la liste d’ingrédients

Bien sur il faut faire des efforts pour trouver les producteurs de produits qualitativement  corrects et ces produits seront immanquablement  plus chers. Pour compenser il suffira de manger moins de viande et autres aliments chers! Il est aussi possible de faire des réserves de légumes et fruits séchés en saison, de même que de mettre en conserve certains légumes de saison tels que les tomates, si vous trouvez un bon producteur.

Je vous propose donc une recette de potage aux tomates à bases de conserve faites cette été.

Potage aux tomates

Ingrédients: 1 litre de tomates en bocaux (ou l’équivalent du commerce), 1 litre de bouillon de poule, 1 gros oignon, 3 gousses d’ail, 2 feuilles de laurier, de l’origan, de l’huile d’olive, du sel et du poivre selon votre gout.

Emincez l’oignon et l’ail et faites les revenir sans les laissez colorer dans un fond d’huile. Rajoutez les tomates et leur jus des bocaux et laissez cuire pendant quelques minutes.

Rajoutez le bouillon, le laurier et l’origan. Faites cuire le tout pendant une bonne demi-heure.

Mixez le potage, passez le au tamis et mixez de l’huile d’olive dans le potage. Assaisonnez avec du sel du poivre.

En garniture nous avons choisis de la crème aigre mélangée avec des tomates séchées coupées en dés et du persil plat ciselé.

Print Friendly, PDF & Email
  • Readers Rating
  • Rated 5 stars
    5 / 5 (1 )
  • Your Rating


Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.