Bouillon de poule

Cela peut sembler paradoxal. Nous vivons une époque ou tout le monde cuisine. Jamais auparavant la parution de livres de cuisine n’a été aussi importante, sans parler des émissions de télévision, de cuisiniers vedettes ou des magazines culinaires qui emplissent les rayons des libraires. Les rayons des magasins d’alimentation n’ont jamais été aussi pleins de produits frais importés du monde entier.

Pourtant, malgré cette pléthore d’instruments destinés à faire de nous tous des cuisiniers dignes des meilleurs restaurants, nous renâclons à cuisiner nous-mêmes certaines recettes de base telles que les bouillons, qui pourtant ont une grande importance dans la réussite de presque tous les potages et de nombreuses sauces. Si vous préférez les solutions du commerce, en poudre en flacon ou en pâte, ce billet ne vous est pas destiné.

Faire soi-même ses bouillons est un plaisir qui pourtant ne demande ni trop d’énergie, pas trop de temps et peu d’ingrédients. Commençons par un bouillon de poule.

Bouillon de poule

Ingrédients : 1 belle poule fermière, une botte de poireaux, 1 céleri vert, 2 oignons, 1 panais, quelques feuilles de laurier, quelques brins de thym, 3 gousses d’ail, poivre en grains.

Lavez et nettoyez tous les légumes et disposez-les dans une marmite. Rajoutez la poule et les aromates. Versez 3 litres d’eau dans la casserole et faites cuire à feu doux pendant 2 heures. Écumez régulièrement, surtout en début de cuisson. Passez le bouillon au chinois et faites le refroidir. Une fois le bouillon refroidi, la graisse se fige et est facile à enlever, du moins si vous le souhaitez. C’est tout !

Servez la poule froide en salade.

La qualité de la poule est primordiale pour la réussite de toute recette au poulet. Tachez d’éviter ces poussins industriels âgés de six semaines qu’on essaye de vous vendre à bas prix.

Vous remarquerez que j’ai remplacé les carottes habituelles par un panais. Ce n’est qu’une question de préférence personnelle, utilisez autant de carottes que vous voulez.

Le bouillon est cuisiné sans sel pour une raison pratique : imaginez que vous deviez le faire réduire pour une sauce, le bouillon rendrait cette sauce trop salée. Il est donc plus facile de saler le bouillon au fur et à mesure de son emploi.

Les bouillons se congèlent facilement. Portionnez -les, mais n’oubliez pas de les étiqueter.

Print Friendly, PDF & Email

Cet article a 1 commentaire

  1. Avatar

    salut moi je mets des carottes et quand la poule est cuite je la coupe en morceaux je fais une sauce blanche avec le dessus du bouillon farine ail sel poivre riz cuit sur des pommes de terre c est delicieux riz melange dans la sauce bon appetit

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu